Happy Pongal !

Publié le par MQCASIA

Pongal, nouvel an indien et aussi fête des moissons ! Un festival, très populaire dans le Tamil Nadu (Inde du sud), qui commence aujourd'hui. Quatre jours de festivités, riches en signification !

   pongal

 

Bhogi Pongal

Le premier jour du festival est dédié à Indra (Boghi = Indra), le dieu du firmament, des nuages et de la pluie. La saison des moissons se termine pour le paddy, la canne à sucre et le safran, les greniers sont pleins, les fermiers remercient Indra pour ses bienfaits.

Ce jour-là, toutes les vieilleries accumulées dans les maisons au cours de l’année écoulée (vieux balais, vieilles nattes, vêtements et vaisselles usagés) sont mises en tas et brûlées dans la rue, devant la maison. Les habitations sont nettoyées, les sols lavés à grande eau. En même temps, symboliquement, l’homme se débarrasse de ses mauvais penchants et fait table rase de tout ce qui l’encombre au propre et au figuré.

Pour accueillir la nouvelle année, les femmes dessinent de merveilleux kolams (dessins faits à l’aide de poudre de riz blanche et de poudres colorées) devant leur porte.

pongal-kolam

  

Perum Pongal ou Surya Pongal

Surya, le soleil, sans lequel les cultures n’arriveraient pas à maturité. Le soleil est le symbole de la vie, aussi les premières récoltes lui sont-elles offertes.

Ce jour-là, on fait bouillir le lait dans des marmites neuves, avec le riz nouveau, du sucre et du dhal (lentilles), et on le laisse déborder (le mot Pongal en tamoul signifie débordement) en signe de fertilité et d’abondance.

Hommes, femmes et enfants se congratulent en se demandant les uns aux autres : Pongal Ponga lutha ? le riz a-t-il bien débordé chez vous ?

On dispose ensuite le pot de Pongal en offrande au soleil, entouré de plants de canne à sucre, de fleurs, de bananes, de noix de coco, de safran et d’autres objets rituels.

Pongal Festival Wishes-Pongal-496 big

 

Maatu Pongal

Le troisième jour est dédié au bétail, indispensable pour le travail des champs. Vaches, veaux, buffles ont droit à un bain, leurs cornes sont peintes, leur tête décorée de clochettes et de guirlandes de fleurs ; on leur donne à manger du riz de Pongal, puis on les promène dans le village ou en ville.

cow

 

Kaanum Pongal

Dernier jour de fête. Des jeunes filles admirablement vêtues et de jeunes enfants vont au bord de la rivière chargés de victuailles sous forme de balles posées sur des feuilles de bananier. Ces balles sont jetées à la rivière, symbole de la Mère, et aux corbeaux, qui - selon la croyance populaire - représentent les morts errant sur la terre.

Kaanum signifie vision en tamul. Ce jour-là, on admire tout ce que Dieu a créé autour de soi. On se rend visite, on échange. Les adultes donnent de l’argent aux enfants. Les pauvres frappent à la porte des riches pour recevoir quelques offrandes. 

 

Publié dans Inde

Commenter cet article